• Résultat de recherche d'images pour "feminin sacré coeur"

    Quand on suit notre joie, nous suivons en fait le chemin que nous indique notre déesse intérieure. Et souvent en chemin, des opportunités s’offrent à nous. C’est pourquoi, il faut être très attentive aux discussions que vous entendez, à un article que vous lisez, à une chanson qui vous interpelle, un animal qui croise votre route…car ce sont des messages que l’on vous envoie pour vous aider à évoluer. On parle de synchronicité. 

    Il y a un livre merveilleux qui parle de ces fameuses synchronicités : c’est l’alchimiste de Paulo Coelho. Au travers d'un récit, Paulo Coelho explique le fonctionnement de l'Univers. Il explique que chaque enfant sur terre sait exactement pourquoi il est venu sur terre et quelle légende personnelle il doit accomplir car il est connecté à son coeur (son âme). Mais qu'une fois devenu adulte, il l'oublie et n'entend plus son coeur.

    Cependant aucun homme ne peut ignorer son coeur bien longtemps et il se doit d'accomplir ce pour quoi il est venu sur terre. Une fois sur le chemin de sa légende personnelle, il va rencontrer des gens ou des signes qui vont l'aider à poursuivre. Mais sur ce chemin, il va aussi rencontrer des difficultés, des imprévus, des moments difficiles qui peuvent lui faire perdre espoir. Pourtant ces épreuves font parties du chemin que le "grand oeuvre" (la source, l'univers) a prévu pour qu'il accomplisse sa mission sur terre.

    Dans l'histoire, le berger va quitter son troupeau et sa vie pour voyager. Il va se faire voler tout son argent, se faire battre, travailler dur mais il va aussi être créatif, aider, rencontrer des gens formidables, vivre une traversée du désert, voir les pyramides, apprendre une autre langue, rencontrer son âme soeur.... Il ne s'était jamais senti aussi vivant que depuis qu'il suivait sa légende personnelle puisqu'il vivait chaque jour intensément. Et après un long périple, il découvrira finalement son trésor d'une manière très inattendue! (Je ne veux pas vous révéler la fin! Il faut absolument que vous le lisiez!)

    Le grand enseignement de ce livre, c'est que si vous avez un rêve et si vous suivez votre coeur, l'univers conspirera pour que vous obteniez ce que vous voulez. Mais il vous fera passer par un chemin sinueux sur lequel vous apprendrez tout ce dont vous aurez besoin pour atteindre votre rêve. C'est pourquoi, il faut savourer le chemin sur lequel nous sommes, car il est parfait. Même les problèmes que nous rencontrons sont parfaits pour nous car ils nous enseignent quelque chose pour nous rapprocher de notre rêve. Plus on est aligné, plus on écoute son coeur (son âme) et plus on voit des signes sur notre route.

    Profitez du moment présent, lâchez prise et sachez que l'univers ne souhaite qu'une chose: que vous réalisiez votre mission de vie (légende personnelle)!

    En revanche, n'attendez pas que ça vous tombe tout cru dans la bouche. Pour réaliser son rêve, il faut passer à l'ACTION ! Il faut sortir de sa zone de confort et oser ! Dans le livre, il y a un vendeur de popcorn qui rêvait de voyager en étant berger, mais qui avait plutôt écouté  les autres (c'est mieux vu d'être vendeur de popcorn que berger) que son propre coeur. Et il était malheureux car il ne vivait pas sa légende personnelle.

    Je conseille à tout le monde la lecture de ce merveilleux livre. Difficile de vous donner toutes les clés et les trésors que recèlent ce texte en un paragraphe. Alors filez vite à la bibliothèque ou chez votre libraire préféré ...


    votre commentaire
  • Image associée 

    Courir après le temps...  Se dépêcher.... Aller vite... Toujours plus vite...

    Nos sociétés occidentales sont de plus en plus demandeuses en terme de rentabilité. Il faut toujours faire plus avec moins de moyens et moins de temps. Quand on est consciencieuse dans son travail, cela conduit à l'épuisement et au burn-out!

    Depuis que je me reconnecte avec ma déesse intérieure, celle-ci me montre du doigt les incohérences de ma vie. Avant le matin, le temps de me préparer et de préparer mes 2 enfants, je me rendais compte qu'il est l'heure de partir (sinon je serais en retard au travail) et que je n'avais même pas eu le temps de me rendre aux toilettes pour assouvir un besoin vital (l'élimination). Je connais des personnes qui ne mangent pas à midi, car elles ont trop de travail. D'autres qui dorment seulement 5h par nuit, à cause de leurs horaires. Sommes-nous à ce point esclaves du système que nous devions faire passer nos besoins vitaux (dormir, manger, éliminer) après notre travail ( pour rappel le mot travail vient du latin tripaliare qui signifie tourmenter, torturer) ? Sommes-nous à ce point aveuglés et conditionnés que cela nous semble normal de vivre de cette façon ?

     

    Ma déesse intérieure s'insurge et me fait l'éloge de la lenteur. Prendre mon temps. Profiter du moment. Etre en présence. Méditer. Respirer. Agir tranquillement et sereinement.

    Je découvre une certaine volupté à agir doucement. Je suis plus délicate, plus précise, plus douce, plus sensuelle dans mes gestes et dans mes paroles. Mes interlocuteurs s'apaisent et s'adoucissent. Ils apprécient que je prenne du temps pour les écouter et les comprendre.

    Quand j'agis dans la lenteur, je me sens plus féminine. Ma déesse intérieure exprime tout son potentiel à ce moment là : accueillir et donner avec amour. 

    Infusons un peu de lenteur dans nos vies. Le monde ne va pas s'arrêter de tourner si on ralentit la cadence. Moins de stress et plus d'efficacité: "chi va piano va sano va lontano" dirait mon amie italienne (qui va doucement, va sûrement et va loin). Il faut prendre du temps pour soi, pour faire ce que l'on aime, ce qui nous anime, ce qui nous rend heureuse. Prenons le temps de profiter de chaque instant, de vivre dans le moment présent. Les enfants sont de très bons enseignants de la lenteur. Regardez comme votre fils ou fille  prend son temps chaque matin pour déjeuner et se préparer. Vous la ouspillez ? Non, non ! Plus maintenant ! Imitez les ! Votre déesse vous remerciera !

     

     


    votre commentaire
  • Image associée

    Pour pouvoir s’aimer, il faut déjà apprendre à se connaitre, à savoir qui vous êtes, quelle déesse vit en vous. Une fois que vous aurez une idée plutôt précise de votre vrai moi, il vous faudra tout mettre en œuvre pour que votre vie matérielle et physique reflète totalement vos valeurs profondes (celles de votre déesse intérieure).

     

    Car on ne peut pas s’aimer si on maltraite son corps ou son âme (déesse intérieure). Pour s’aimer il faut réussir à aligner les valeurs  et les désirs de votre âme avec votre vie matérielle.

     

    Et pour faire cela, comme nous sommes dans un monde en 3 D, il va falloir agir ! Le cerveau n’est pas un entrepôt de connaissance, c’est un expérimentateur. Il faut que vous vous engagiez avec une détermination tranquille à devenir dans le monde matériel la déesse que vous êtes à l’intérieur de vous.

     

    Cela ne se fait pas en un claquement de doigt. Il va falloir s’engager vous avec vous ! Un petit pas chaque jour, pour vous rapprocher de votre déesse.

    Et peu importe la situation de laquelle vous partez aujourd’hui. Tout est possible : les plus grands orateurs ont été des grands timides (cf. David Laroche), les acteurs les plus connus ont eu des débuts très difficiles (cf. Sylvester Stalone), les écrivains les plus inspirés ont vécu une vie de misère avant de percer (cf. JK Rowling)

     

    A chaque fois que vous prenez une décision dans votre vie, demandez-vous. Est-ce que je ressens de l’enthousiasme, de la joie ? Est-ce que cette décision est en adéquation avec mes valeurs profondes ? Si oui, alors c’est que votre déesse intérieure (âme) vous soutient dans cette décision et qu’elle est bénéfique pour vous.

    Du coup, plus vous prenez des décisions connectées à votre âme et plus vous êtes dans le respect et l’amour de votre déesse intérieure et plus vous vous aimez dans votre authenticité et votre unicité.

     

    Cet amour inconditionnel de nous même, nous l’avions à notre naissance. C’est à cause de notre éducation que nous avons acquis un profond désamour pour nous même. A force de nous renier pour faire plaisir à papa et maman, à force d’être classé et comparé aux autres enfants à l’école, d’être traité de gentille ou de méchante fille, nous avons perdu notre connexion innée avec notre vrai moi, notre déesse intérieure. Beaucoup d’incompréhension, de colère ont surgit de nous petites, mais au fur et à mesure nous nous sommes résignées. Nous nous sommes dit que nous devions avoir un problème, car nous ne pouvions pas être nous même dans la société dans laquelle nous avons été élevées.

     

    Et nous n’avions pas de problème. Nous étions juste parfaites telles que nous étions. La frustration que l’on a pu ressentir à ne pas pouvoir agir ou changer les choses quand on était petite est terminée. Car désormais, nous pouvons agir sur notre réalité, la changer, devenir enfin la déesse que nous sommes.

    Pour vous y aider, il va falloir concevoir dans votre esprit une image de votre déesse intérieure, la meilleure version de vous-même. Garder toujours cette image de votre déesse à l’intérieur de vous au plus profond de votre cœur et agissez en fonction d’elle : manger en fonction de son corps, s’habiller en fonction de ses goûts, agir en fonction de ses valeurs. Vous demandez : « est-ce qu’elle ferait ça ? Que penserait-elle de cette situation ? Comment agirait-elle ? »

     

    Ainsi même si vous ne ressemblez pas du tout à cette image de déesse, agissez comme elle !

    Plus vous allez le faire et plus vous prendrez des décisions qui réduiront l’espace (gap) qui sépare votre version actuelle (physique et mentale) et votre future version de déesse.

     

    Dans un carnet, vous pouvez d’écrire cette meilleure version de vous-même. Et vous vous apercevrez qu’au bout de 6 mois, 1 an ou 2 ans vous serez devenue cette merveilleuse déesse, une version 3D de votre âme.

     

    Le but ultime de l’être humain est d’être connecté à son âme (côté féminin présent chez la femme comme chez l’homme- je préfère le rappeler - encore-) et de matérialiser les désirs de son âme dans la réalité matérielle pour le plus grand bien de tous (Nature, animaux, humains).

     

    Et alors, vous serez amour et vous vous aimerez, comme vous aimerez tout ce qui vous entoure sur cette terre.


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "femme sacrée"

    Notre corps de femme est un cadeau de Gaïa, la terre-mère. Elle nous a offert un organisme vivant hyper perfectionné pour que nous puissions expérimenter notre vie terrestre avec tous les outils nécessaires à notre évolution.

    Grâce à notre corps, nous pouvons :

    -         Réceptionner des informations grâce à notre mental connecté (notre cerveau qui reçoit l’inspiration et les idées)

    -         Ressentir des émotions pour que notre âme nous guide vers notre évolution (suivre sa joie et son enthousiasme)

    -         Agir dans la matière

    -         Créer dans la matière

    -         Créer la vie (enfanter)

     

    Notre corps est une merveille de la nature. Nous nous devons de le respecter. Comme une mère qui enfante son enfant et le nourrit avec son lait (la meilleure nourriture qui soit pour lui), Gaïa la terre-mère a enfanté les végétaux, les animaux et les humains et les nourrit.

     

    Nous sommes faits pour manger ce qui provient de Gaïa. Nous sommes des êtres très créatifs et nous avons réussi à inventer plein de nourritures industrielles plus "délicieuses"- au niveau du goût- les unes que les autres. Mais ces nourritures ne proviennent pas du sol fertile de Gaïa et nous ne fournissons pas à notre corps les nutriments dont il a besoin pour fonctionner.

     

    Du coup, les êtres humains sont tous détraqués. Ils sont fatigués, tristes, colériques, anxieux, gros, malades. Ils n’aiment pas leur corps qui leur cause tant de mal-être. Ils luttent contre lui  à coup de régimes farfelus, de sport intensif, de drogue, de médicaments….

     

    Mais plus nous luttons contre notre corps et plus la vie lutte contre notre nous en nous apportant moult épreuves, de plus en plus difficiles (dépression, cancer, perte d’emploi, mort de nos proches….) jusqu’à ce qu’enfin nous touchions le fond !

     

    Car l’humanité actuelle ne sait pour l’instant évoluer uniquement dans la douleur. J’espère que les prochaines générations seront capables de muter dans la joie.

     

    Alors qu’il suffirait, d’écouter notre corps, ce qu’il nous dit ! Je vois que tu souffres, dis-moi ce que je dois faire ? Et votre corps de vous répondre : « Suis les lois de la vie ! N’agis pas contre ta nature !  Ne mange que ce qui provient de la fertilité de Gaïa, la terre mère. Respecte tes frères les animaux et respecte toi-aussi ! »

    A partir du moment, où vous mangerez des fruits et légumes, des produits naturels et non transformés, votre corps va se mettre à guérir et votre cerveau va fonctionner de nouveau correctement.

    Vous allez pouvoir de nouveau capter des idées novatrices, créatrices grâce à votre cerveau connecté.

    Je ne peux que vous encourager à végétaliser votre alimentation, car je sais que cette alimentation vous apportera bonheur, santé et surtout qu’elle vous rendra votre toute puissance créatrice de déesse. Grâce à cette alimentation gorgée de bons nutriments, vous pourrez atteindre votre plein potentiel.

     

    Aimer votre corps en lui donnant de l’amour quotidiennement que ce soit au travers de  votre nourriture, de vos soins, de votre pratique physique. Respecter ce magnifique cadeau de Gaïa, chérissez-le.

    Arrêter d’utiliser tout ce qui peut lui nuire : cosmétiques toxiques, médicaments, drogue, cigarette, alimentation industrielle transformée.

     

    Respecter et aimer votre corps, car c’est votre temple divin, votre véhicule terrestre et que vous ne pourrez pas en changer au cours de cette vie. Alors prenez-soin de lui, comme une mère prendrait soin de son enfant : apporter lui ce dont il a besoin pour vivre heureux !

     

    « Votre corps est un temple, n’y faites pas entrer n’importe quoi » Docteur Kousmine

     

     


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "liberer du passé"

    Pendant des années, j’ai cherché des coupables de mon mal-être : ma mère, mon père, mon conjoint, mon boulot…

    J’ai pourtant eu une enfance tranquille, dans une famille aimante, sans trop de problème, mis à part la mort subite de mon grand-père qui a été un choc terrible pour moi.

    Je considérais pourtant qu’on ne m’avait jamais comprise et jamais apporté ce dont j’avais besoin. Et je me sentais tellement impuissante face au fait de ne trouver personne qui ne puisse combler le vide que je ressentais en moi.

    J’étais en colère contre tous et contre moi-même. Et c’était la spirale infernale. Je cherchais des réponses à l’extérieur, dans des livres, la psychogénéalogie, dans des psychothérapies… Mais rien n’y faisait, j’étais toujours aussi mal.

     

    Il n’y a qu'environ 6 ans que j’ai compris que les besoins que j’avais, je devais déjà les identifier clairement puis les combler moi-même. Que personne d’autre ne pouvait les combler : ni mes parents, ni mes amies, ni mon conjoint, ni mes enfants.

     

    J’ai pris beaucoup de recul face à mon éducation et au comportement de mon entourage. Ils portent eux aussi le fardeau de leur enfance avec des événements bien plus dramatiques que les miens, et leur comportement est souvent, comme beaucoup de personne sur terre guidé par la peur. Ils sont sur leur propre chemin de vie, ils évoluent à leur rythme.

     

    Toutes les rancoeurs, que je gardais en moi, comme un poison que je me distillais chaque jour dans les veines pour souffrir encore, j’ai décidé de les éradiquer. Le seul moyen est le pardon.

     

    Et je sais que certains d’entre vous ont vécu des choses difficiles dans leur enfance et je vous invite à pardonner. C’est le seul moyen d’arrêter de vous pourrir la vie chaque jour pour un événement qui s’est passé voilà 10, 20 ou 30 ans. Il faut pardonner aux autres et se pardonner à soi-même.

     

    Même si vous avez vécu des choses difficiles, dites vous qu’elles font parties de votre légende personnelle et que plus tard vous comprendrez, vous ferez du lien entre ces différents événements. Tout prendra sens un jour pour vous. Peut-être vous apercevrez vous que l'événement dramatique que vous avez vécu a enclenché chez vous un nouveau comportement ou une nouvelle prise de conscience qui a modifié votre vie de façon positive. Avec du recul, tout le puzzle de votre vie s’imbriquera comme par magie.

     

    Les événements de notre passé sont comme des épreuves sur notre chemin de vie, parfois elles sont douloureuses, parfois elles sont heureuses, mais toujours elles sont source d’évolution et d’apprentissage. A vous de décider si vous construisez des murs ou des ponts avec les pierres qui se trouvent sur votre chemin...

     

    Votre passé est parfait tel qu’il est. Ayez de la gratitude pour avoir vécu tous ces moments de votre vie car ils ont permis de façonner la belle personne que vous êtes aujourd'hui.

     

    Pardonnez et avancez sur votre chemin de vie, fière de vos expériences et de votre passé. Ayez de la gratitude pour chaque jour qui commence. Vivez le moment présent, le passé n'existe plus...alors ne le faites pas vivre dans votre tête en ressassant des souvenirs. Chaque jour, écrivez une nouvelle page de votre histoire ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique