• Dans notre société, beaucoup de femmes ( et d'adolescentes malheureusement) cherchent à être Parfaites. Une femme Parfaite, c'est, selon les critères actuels, une femme qui fait du 36-38, svelte et musclée, qui a un super look, des cheveux longs, qui a un bon job, des enfants qu'elle gère à la perfection, un mari idéal, une maison propre et bien rangée, qui est à la fois douce mais avec du caractère...et j'en passe...

    Cette quête de la perfection, vous l'avez compris dans mes derniers articles, nous conduit inexorablement dans la dépression, le stress, la non estime de nous et carrément le désamour de notre corps, de notre vie pas assez ci, trop ça...pas parfaite quoi !

    Mais à l'époque actuelle, en 2019, en pleine crise écologique et planétaire, a t'on vraiment besoin de "femmes parfaites" ? Je rejoins France Verheyden, dans le fait que notre monde a plutôt besoin de femmes vivantes, inspirantes, lumineuses et authentiques pour réenchanter cette planète à la dérive!

    Alors oui, pour celles qui sont dans la quarantaine, ça fait 25 ans qu'on perd notre temps à vouloir ressembler à une autre, ne serait-il pas temps de devenir qui nous sommes !

    Mince, mais qui suis-je en fait  ?

    Ben oui, ça fait 25 ans que tu essaies d'atteindre des buts, des objectifs qui ne sont pas les tiens, mais celui de la femme parfaite ! Alors du coup, tu ne sais plus qui tu es, ni quels sont tes rêves, ni quels sont tes talents, tes valeurs... c'est le bordel dans ta tête !

    Ben oui ma cocotte, mais c'est pas dans ta tête qu'il faut chercher des réponses, c'est dans ton coeur, ton âme, ton enfant intérieur (appelle ça comme tu veux !), car c'est lui qui détient ta vérité !

    Regarde à l'intérieur de toi ! C'est là que se trouve tes réponses, dans tes tripes ( c'est le cerveau du coeur , qui a, soit dit en passant, beaucoup plus de neurones que celui qui est dans ta tête...).

    Arrêtons de nous cacher d'avoir honte de nous, de qui nous sommes, de ce à quoi notre corps ressemble ! Apprenons à nous aimer, à avoir de l'estime pour nous même, à nous reconnecter avec notre corps !

    Je suis en train d'expérimenter actuellement des "outils" qui permettent de devenir une femme authentique, vivante et lumineuse. Et je peux vous dire que ça fait un bien fou de devenir soi-même ! Tout changement intérieur se matérialise tôt ou tard dans la matière...alors ne vous étonnez pas si bientôt des changements vont se produire autour de moi !

    Je vous en dirais plus très bientôt...

    En attendant, soyez vous même, vous êtes déjà parfaite telle que vous êtes ! 

     

     


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "soyez vous même les autres sont déjà pris"

    Dans le développement personnel et le coaching en général, on assiste à une dérive que je ressentais profondément en moi mais que je n'arrivais pas à définir. C'est en assistant à une webconférence de F.Lemay, que ces propos ont résonné en moi comme une évidence : à trop vouloir le bonheur ou que nos vies  soient parfaites, nous arrivons au résultat inverse. Il y a une recrudescence impressionnante de personnes malheureuses et qui pourtant font tout pour être heureuses !

    Il faut dire que la société nous envoie par tous les biais possibles des images de "perfections" et de performances :

    - perfection des corps: silhouettes minces et musclées des coachs nutrition ou fitness ou des "mannequins photoshop"

    - autodiscipline de fer: les adeptes de la miracle morning qui se lèvent à 5h du matin pour faire du sport, de la méditation, de la lecture...

    - les "Wonderwoman":  non seulement elles créent leur entreprise, ont du succès, mais elles gagnent énormément d'argent de chez elle, ou encore les mères exemplaires qui font l'école à la maison , cuisinent bio etc...

    - les experts:  en pédagogie positive,  PNL, communication non violente...

    - les spécialistes: du rangement à la japonaise, du couple, du yoga...

    Tout est fait pour nous vendre du bonheur, nous faire consommer des formations, des livres, des coaching... et je ne jette la pierre à personne car je suis la première à le faire ! Je ne jalouse pas ces personnes. Je les trouve admirables dans leur domaine. Mais pourquoi vouloir leur ressembler alors que je n'ai pas leurs prédispositions et qu'en plus de cela, ce n'est pas essentiel pour moi ?

    C'est très récemment, que j'ai pris conscience que toutes ces informations, tout ce savoir que l'on souhaite accumuler, on le cherche car on se sent imparfait. Tous ces experts nous renvoient une bien pauvre image de notre personne: nous ne sommes pas assez minces, musclées, autodisciplinées, positives, audacieuses, structurées, efficaces...et j'en passe !

    Nous ne sommes pas ASSEZ ! Cela met en exergue chez nous un fort manque de sécurité intérieure , d'estime de soi et de confiance en soi. A force de courir après cette perfection des autres, on s'épuise à vouloir essayer de ressembler à quelqu'un d'autre !

    A vouloir trop changer, cacher ses "défauts", on ne voit en nous que des manques, on focalise sur nos manques, on vibre le manque.......tellement fort que l'univers nous répond sur la même vibration : "Que ta volonté soit faite, tu seras dans le manque" ! Et voilà comment le bonheur nous échappe !

    Trop habitué à combler nos manques, à focaliser dessus, on ne voit même plus toutes les capacités, les talents, les forces que 'l'on a déjà en nous ! Il y a une citation d'Einstein que j'adore : " Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson à sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide".

    Et notre société est organisée de façon à nous juger sur des critères communs, dès l'école maternelle ! Alors que nous sommes tous différents et uniques ! Dans la nature, les animaux vivent de leurs talents et de leurs capacités physiques : c'est comme si on demandait à un aigle, une antilope et une grenouille  de faire un 100 m en courant ! Forcément l'antilope serait la plus rapide sur la terre ferme. Et l'aigle et la grenouille auraient beau s'entraîner, se lever à 5h du matin pour aller courir, manger des protéines et être coachés avec toute la meilleure volonté du monde et ce jusqu'à épuisement (burn out), ce sera toujours et invariablement l'antilope qui gagnera (et sans effort). Mais si l'aigle retrouve sa vraie nature et qu'il prend son envol et que la grenouille plonge dans le ruisseau et profite de son anatomie parfaitement conçue pour cet élément, alors là on pourra dire qu'ils sont véritablement tous les 3 dans la course ! 

    Je ne sais pas si cette petite histoire animale va vous parler, mais ce que je veux vous faire comprendre c'est que vous êtes parfaites telles que vous êtes. Vous avez des talents, des capacités (tout ce qui est facile pour vous). Vous êtes unique. Personne ne vous oblige à changer ! Nous sommes notre propre bourreau dans cette histoire. C'est triste et en même temps c'est génial,  car du coup, nous avons le pouvoir d'arrêter cette course à la perfection et à la performance qui nous épuise et nous vide de notre énergie.

    Au lieu de combler nos "manques", utilisons quotidiennement nos talents dans tout ce que nous faisons ! Et surtout profitons de la vie, arrêtons de nous stresser à vouloir tout faire comme les autres. Eux c'est leur truc, vous vous avez d'autres talents. Arrêtons d'être des copies qu'on forme (bon, j'avoue, elle n'est pas de moi celle là- copie conforme/copie qu'on forme ! Tellement vrai petit oiseau ...) 

    Bien sûr, comme souvent ni nos parents ni nos enseignants ne nous ont pointé du doigt nos talents, parfois, nous ne les connaissons pas ! Alors ce que je vous propose, c'est de les chercher. A l'intérieur de vous... Qu'est ce que je sais bien faire ? Qu'est ce qui est facile pour moi et qui peut être difficile pour d'autres ? En quoi puis-je aider quelqu'un ? Quelles sont mes passions ? Qu'est ce qui me rend heureux ? Qu'est-ce qui fait pétiller mes yeux ?

    Ah oui, parce que ce qui est génial quand on vit en utilisant ses talents, plutôt que de combler ses "manques" (qui n'en sont pas, tu as compris maintenant), c'est qu'on est heureux et en paix et que tout à coup, on s'aime et on se kiffe graaaave !!! On est fier de nous parce que chaque jour, on aime ce que l'on fait et on utilise ses talents ! 

    Sois toi, profite de la vie, vibre de bonnes ondes et réenchante ta vie !

     


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "femme cheveux blancs naturels"

    Mes chers cheveux, 

    Comme j'ai pu vous détester : trop fins, trop plats, trop glissants, trop gras aux racines, trop secs aux pointes, pas assez brillants, pas assez lumineux. Jamais satisfaite de vous ! Des cheveux courts, mi-longs ou longs, peu importe les coupes, je ne vous aimais pas ! Moi, je voulais une crinière de luxe comme celle des filles des magazines ou de la télé : des cheveux épais, bouclés parfaitement ou une chevelure de sirène lisse et lumineuse...

    Comme j'ai pu vous maltraiter: coloration chimique de 16 ans à 35 ans, dont une décoloration totale pour devenir rousse, là pire décision que j'ai pu prendre pour vous ! Après cela vous n'étiez plus que paille asséchée et sans vie. 

    J'ai alors eu pitié de vous et j'ai décidé de réaliser désormais uniquement des colorations végétales : une année entière de transition pour pourvoir retrouver des cheveux en bonne santé, soyeux. Une année difficile avec découragement, prise de tête , mais je n'avais pas le choix, il fallait que je le fasse pour vous et puis aussi pour la planète et pour mon corps, car entre temps j'avais compris que les colorations chimiques étaient vraiment toxiques !

    Après 5 ans de colorations végétales que je réalisais soit chez moi ( 3 heures minimum de pose, au tarif de 13 euros) , soit chez le coiffeur (1h de pose sous casque , au tarif de 45 euros), je me suis aperçue qu'une seule coloration par mois ne suffisaient plus, car l'âge avançant je suis couverte de cheveux blancs. Me voilà obligée d'acheter un spray cachant mes disgracieuses racines aux yeux de cette société qui ne tolère pas que l'on puisse vieillir !

    Jeunesse éternelle, culte de la beauté....c'est tellement loin de tout ce que je crois désormais. Parfois on veut changer le monde, mais on ne commence pas par la plus élémentaire des choses : se changer soi-même !

    Les cheveux blancs dans ma famille c'est héréditaire. Mon père arborait fièrement sa crinière poivre et sel dès l'âge de 25 ans et tout le monde le trouvait hyper beau et sexy. Alors pourquoi ma soeur et moi, nous sommes nous teint les cheveux depuis l'adolescence ? Parce que notre mère faisait elle même des colorations et c'était donc normal pour nous. Une femme se doit de camoufler ce que la société juge être des imperfections: les cheveux blancs (fais une coloration), les seins trop petits (achète un Wonderbra), la taille trop épaisse ( met une gaine), un visage non conforme aux diktats en cours (maquille toi), les fesses trop grosses (une petite liposuccion), des ongles trop court (pose des capsules), des poils (des séances de lasers)....

    La liste est longue, malheureusement. Les modes changent, les diktats de la société évoluent : parfois il faut être maigre avec des petits seins ( année 80), parfois il faut avoir des gros seins, la taille fine avec des fesses rebondies ( année 2018)... et nous en tant que femmes nous devrions passer notre temps et notre argent (soyons honnête, ça coûte une blinde !) à essayer de nous transformer pour ressembler à ce que les médias diffusent comme image idéale de la femme Parfaite ! Femme Refaite, oui ...

    Car parfaite, nous le sommes déjà ! La couleur de nos yeux correspond exactement à notre carnation et à la couleur de nos cheveux. Notre corps, qu'il soit en forme de poire ou de pomme est parfait pour nous. Et si nous apprenions à nous aimer telle que la nature nous a conçues: avec nos cheveux fins ou épais, lisses ou frisés, petite ou grande, mince ou voluptueuse...Est-ce que cela ne changerait pas totalement notre vie ? 

    C'est décidé, mes chers cheveux, je vais vous accepter tels que vous êtes : lisses, fins et blancs. Fini les colorations, même végétales. Fini les longues heures passées avec mes épinards qui puent sur la tête (dixit ma fille de 10 ans) ! 

    Car derrière ce simple geste d'assumer mes cheveux blancs à 40 ans, vous comprenez qu'il y a une quête bien plus importante derrière : la liberté d'être moi, de ne plus avoir à  camoufler qui je suis réellement, d'être fière de la femme que je suis, d'être fière d'avoir 40 ans et d'avoir acquis une certaine sagesse.

    Et c'est ce message que je veux que ma fille comprenne à travers mes cheveux blancs : accepte toi telle que tu es, tu es parfaite comme tu es, ne laisse pas la société te dicter des choix contraire à ta nature, tu es libre d'être qui tu es.

    La transition va durer quelques mois, il va falloir supporter les regards moqueurs ou les remarques de certaines femmes qui trouveront que mes racines blanches ne sont vraiment pas esthétiques. Mais je sais que ce qui les agacera le plus, ce ne seront pas mes racines, mais le fait que je m'autorise, ce qu'elles ne s'autorisent pas elles-même : s'aimer et se respecter !


    votre commentaire
  • Princesse parfaite

    Il était une fois, une petite princesse qui respirait la joie de vivre et la bonne humeur. Elle adorait chanter, bouger, danser et ses yeux pétillaient de joie... "Mais cela ne se fait pas" disaient le roi et la reine. Pour être une vraie princesse, tu dois être discrète, ne pas te faire remarquer, ne pas faire de bruit, ne pas crier, ne pas te mettre en avant. Une vraie princesse se doit d'être parfaite, d'obéir à ses parents, de ne pas discuter un ordre, de sourire en toute circonstance et de se retirer dans sa chambre si elle n'est pas contente.

    Le roi et la reine l'aimaient beaucoup. Ils voulaient qu'elle soit une princesse parfaite pour qu'elle puisse avoir une vie heureuse :  faire de grandes études, avoir un bon travail, choisir un beau et gentil prince avec qui elle se marierait et aurait beaucoup d'enfants afin d'avoir une vie parfaite.

    A force de réprimandes, de brimades sévères sur son comportement trop exubérant, la petite princesse pensa qu'elle avait vraiment un problème, un truc qui clochait chez elle. Pourquoi était ce si difficile pour elle d'être une princesse parfaite ? Sa grande soeur y arrivait très bien elle... Elle essayait de plaire à ses parents, de se conformer à leurs attentes, mais ce n'était jamais assez bien. Elles les décevaient souvent et dans ces moments là, elle sentait bien qu'ils ne l'aimaient pas. Comment pourraient-ils aimer une enfant aussi nulle et pas à la hauteur de leurs exigences. Petite princesse accepta que l'amour lui était offert à condition qu'elle se comporte comme on le lui demandait. Petit à petit son regard devint éteint et elle dû faire une croix sur tout ce qu'elle aimait pour se consacrer à son avenir...

    Petite princesse devint adulte et suivit le chemin tracé par ses parents: études, mariage avec un mari parfait, enfants.... et pourtant le bonheur tant promis par ses parents n'étaient toujours pas là. Princesse parfaite se sentait vide, elle ne trouvait pas sa place, elle se trouvait nulle dans sa vie familiale mais aussi au travail. 

    Pourquoi une vie parfaite ne la rendait-elle pas heureuse ? Elle avait vraiment un problème...elle n'était pas normale...le roi et la reine lui dirent qu'elle était une éternelle insatisfaite et que ce n'était pas bien. 

    Princesse Parfaite se rendit chez un psy qui grâce à une seule question lui ouvrit l'esprit : "Qui êtes-vous ?" "Mais oui, qui suis-je ?" se demanda la princesse, "Je suis la femme de, la mère de,  une femme active".... Psy trouva sa réponse inappropriée : "non, je veux savoir qui vous êtes réellement ?"

    "Qui suis je ? Comment pourrais-je le savoir ? Je suis celle qu'on m'a demandé d'être... une princesse parfaite, parfaitement malheureuse !"

    Depuis ce jour, Princesse parfaite s'est promis de découvrir ce mystère...elle lit, fait des recherches, sort de sa zone de confort pour tenter de nouvelles expériences, teste, discute avec des amis mais aussi des inconnus, se met parfois sur le devant de la scène, ose, s'expose , trébuche, se relève, rit, pleure, vit tout simplement...

    Et sur ce chemin, elle a appris des leçons essentielles:

    - Je suis née parfaite telle que je suis avec mes talents et mes faiblesses

    - Mes faiblesses (comme mes talents) sont des atouts qui me permettront d'accomplir ce que je suis venue faire ici bas

    - Mes passions, mes rêves sont les meilleurs guides sur ce chemin

    - Je suis ma priorité : je m'occupe de mes besoins et je les comble en trouvant du temps pour moi et en réalisant les activités qui m'apportent du bonheur (passer du temps avec mes enfants, dans la nature, à faire une activité manuelle, à méditer ou faire du sport)

    - Je dois écouter mon intuition plutôt que de suivre l'avis des autres

    - Tout est pour le mieux, je suis toujours au bon endroit au bon moment pour avancer sur mon chemin

    - Le changement est permanent au cours d'une vie, il faut que je lâche prise et accepte les situations sur lesquelles je ne peux rien faire

    - Je mérite d'être respectée et aimée, il est de mon devoir de ne rien accepter d'autre

    - L'amour commence par soi-même et il est inconditionnel

    - Je ne pourrais changer/aider personne. Chacun est responsable de ses "poubelles" et doit les traiter.

    - Les obstacles sur mon chemin sont des leçons de vie; c'est à moi de choisir si je construis des murs ou des ponts avec les pierres qui me barrent la route

    - Je connais déjà toute les réponses car elles sont en moi. Pour les entendre, je dois faire le silence et stopper mon flux de pensées. Je me fais confiance. 

    - Le regard des autres est insignifiant, je fais ce qu'il me plaît. Les personnes qui me critiquent ne parlent pas de moi mais d'elles !

    - Seul le moment présent existe (hier est un souvenir d'un moment présent et demain n'existe pas encore). Je dois profiter et vivre en conscience chaque instant

    - La gratitude est un puissant générateur de bonheur

    - Je porte en moi un trésor, une étincelle divine, je suis un joyau alors je m'autorise à ..........BRILLER !

    Princesse sait que le chemin ne fait que débuter et se réjouit des surprises qui l'attendent. Et ce matin dans son regard, une lumière scintillait ...

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "feminin sacré coeur"

    Quand on suit notre joie, nous suivons en fait le chemin que nous indique notre déesse intérieure. Et souvent en chemin, des opportunités s’offrent à nous. C’est pourquoi, il faut être très attentive aux discussions que vous entendez, à un article que vous lisez, à une chanson qui vous interpelle, un animal qui croise votre route…car ce sont des messages que l’on vous envoie pour vous aider à évoluer. On parle de synchronicité. 

    Il y a un livre merveilleux qui parle de ces fameuses synchronicités : c’est l’alchimiste de Paulo Coelho. Au travers d'un récit, Paulo Coelho explique le fonctionnement de l'Univers. Il explique que chaque enfant sur terre sait exactement pourquoi il est venu sur terre et quelle légende personnelle il doit accomplir car il est connecté à son coeur (son âme). Mais qu'une fois devenu adulte, il l'oublie et n'entend plus son coeur.

    Cependant aucun homme ne peut ignorer son coeur bien longtemps et il se doit d'accomplir ce pour quoi il est venu sur terre. Une fois sur le chemin de sa légende personnelle, il va rencontrer des gens ou des signes qui vont l'aider à poursuivre. Mais sur ce chemin, il va aussi rencontrer des difficultés, des imprévus, des moments difficiles qui peuvent lui faire perdre espoir. Pourtant ces épreuves font parties du chemin que le "grand oeuvre" (la source, l'univers) a prévu pour qu'il accomplisse sa mission sur terre.

    Dans l'histoire, le berger va quitter son troupeau et sa vie pour voyager. Il va se faire voler tout son argent, se faire battre, travailler dur mais il va aussi être créatif, aider, rencontrer des gens formidables, vivre une traversée du désert, voir les pyramides, apprendre une autre langue, rencontrer son âme soeur.... Il ne s'était jamais senti aussi vivant que depuis qu'il suivait sa légende personnelle puisqu'il vivait chaque jour intensément. Et après un long périple, il découvrira finalement son trésor d'une manière très inattendue! (Je ne veux pas vous révéler la fin! Il faut absolument que vous le lisiez!)

    Le grand enseignement de ce livre, c'est que si vous avez un rêve et si vous suivez votre coeur, l'univers conspirera pour que vous obteniez ce que vous voulez. Mais il vous fera passer par un chemin sinueux sur lequel vous apprendrez tout ce dont vous aurez besoin pour atteindre votre rêve. C'est pourquoi, il faut savourer le chemin sur lequel nous sommes, car il est parfait. Même les problèmes que nous rencontrons sont parfaits pour nous car ils nous enseignent quelque chose pour nous rapprocher de notre rêve. Plus on est aligné, plus on écoute son coeur (son âme) et plus on voit des signes sur notre route.

    Profitez du moment présent, lâchez prise et sachez que l'univers ne souhaite qu'une chose: que vous réalisiez votre mission de vie (légende personnelle)!

    En revanche, n'attendez pas que ça vous tombe tout cru dans la bouche. Pour réaliser son rêve, il faut passer à l'ACTION ! Il faut sortir de sa zone de confort et oser ! Dans le livre, il y a un vendeur de popcorn qui rêvait de voyager en étant berger, mais qui avait plutôt écouté  les autres (c'est mieux vu d'être vendeur de popcorn que berger) que son propre coeur. Et il était malheureux car il ne vivait pas sa légende personnelle.

    Je conseille à tout le monde la lecture de ce merveilleux livre. Difficile de vous donner toutes les clés et les trésors que recèlent ce texte en un paragraphe. Alors filez vite à la bibliothèque ou chez votre libraire préféré ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique